EN PARTENARIAT AVEC
EN PARTENARIAT AVEC

Schmotzer transmet sa gamme de machines de binage à Amazone

Télécharger le communiqué

S'il vous plaît cliquer pour agrandir 

Schmotzer transmet sa gamme de machines de binage à Amazone

Le Constructeur Schmotzer GmbH transmet sa gamme de produits de binage au groupe Amazone à compter du 1er janvier 2019. Avec ce rachat, Amazone en tant que constructeur de machines agricoles et de technique espaces verts, enrichira son catalogue de produits avec la technique de binage. La production des bineuses restera sur le site de Bad Windsheim. Tous les salariés de la nouvelle entreprise Schmotzer Hacktechnik GmbH & Co. KG, société à 100% du groupe Amazone, seront repris. La société Schmotzer Hacktechnik réalisera toutes les activités commerciales et le service après-vente de façon autonome. Les machines seront toujours commercialisées sous la marque Schmotzer.

Monsieur Ferdinand Wahl, associé gérant de longue date de la Maschinenfabrik Schmotzer GmbH, restera lié à la nouvelle entreprise et la soutiendra activement.

Le binage en plein essor dans le monde entier
Les associés gérants Amazone Christian Dreyer et le Dr. Justus Dreyer considèrent le rachat de la gamme de bineuses Schmotzer, leader sur ce segment de marché, comme une étape importante permettant d’étendre les compétences clés Amazone en matière d’entretien des cultures. La technique de binage revient au cœur des préoccupations : « Le binage connaît un essor, après avoir plutôt végété dans les pays de grande culture au cours des trois dernières décennies, sauf en agriculture biologique. En plus de la lutte mécanique contre les mauvaises herbes, le binage est bénéfique pour la structure du sol, la croissance des racines et la mobilisation des substances nutritives. », constatent les gérants.

La société Schmotzer construit des bineuses depuis 1922. L’évolution et la prise de conscience en agriculture font constamment progresser ce secteur depuis des années. « Je suis très heureux d’avoir trouvé avec Amazone mon partenaire idéal pour continuer à développer ce secteur, » souligne Ferdinand Wahl.

Les systèmes de caméras et de guidage permettent des rendements horaires élevés
Ferdinand Wahl explique les raisons qui ont empêché une avancée majeure de la technique de binage au cours des dernières décennies : « Alors que les avantages culturaux de la technique de binage sont utilisés de façon intense en agriculture bio, ses inconvénients en termes de techniques de production, de travail et de rentabilité ont considérablement freiné son utilisation en agriculture conventionnelle. Grâce aux avancées technologiques mises sur le marché ces dernières années, telles l’association d’une bineuse aux systèmes de caméras et de guidage, les rendements horaires sont désormais tout autre et permettent d’atteindre des coûts à l’hectare nettement plus concurrentiels qu’autrefois. »

Culture intégrée dans le monde entier et potentiel élevé
Christian Dreyer et le Dr. Justus Dreyer expliquent les perspectives pour Amazone : « Concrètement nous voyons sur le plan international un potentiel élevé pour le binage du point de vue de l’agriculture durable, qui progresse de plus en plus dans le monde. Combiner le binage à la fertilisation liquide localisée ou même l’application sélective de produits phytosanitaires en un seul passage offre aux utilisateurs des possibilités complémentaires d’optimiser la culture. Nous voulons aussi prendre le leadership de l’innovation dans ce domaine. »

A propos de l’entreprise :
Le groupe Amazone a atteint pour l’année commerciale 2017 un chiffre d’affaires global consolidé de 457 millions d’€ et emploie 1 850 salariés, dont 130 apprentis. La part des exportations est de 80 %. A l‘automne 2016, Amazone a considérablement élargie sa gamme de produits et ses capacités de production en rachetant la production de charrues de la société Vogel & Noot de Mosonmagyaróvár en Hongrie.