Retour

Technologie des capteurs d’azote | Technique de fertilisation

ZA-TS3200_Claas_dx_schmk_186535---6_d1_151027
ZA-TS 3200 avec Axion Claas

Les systèmes pour la fertilisation à l’azote, spécifique à la surface parcellaire, sont connus depuis des années. Certaines entreprises de prestations de service proposent aujourd’hui des échantillonnages du sol avec assistance GPS. Les résultats permettent de créer une carte de modulation qui sert de base pour la fertilisation spécifique à la surface parcellaire, associée à l’AMATRON 3, au CCI 100, à l’AMAPAD ou à d’autres terminaux ISOBUS. Cette méthode permet d’harmoniser l’apport en substances nutritives et de créer ainsi, d’un point de vue nutrition des végétaux, des conditions de croissance optimales des plantes, spécifiques à la surface parcellaire.

Les systèmes de capteurs permettent d’exploiter les potentiels de rendements supplémentaires. On utilise la biomasse, la hauteur des plantes ou la teneur en chlorophylle ou la coloration verte comme indicateurs pour déterminer les quantités d’azote ou les besoins en azote. La technique de capteurs permet de déterminer ces données et de les convertir en volume appliqué optimal, puis de piloter le débit d’application par le biais des terminaux, tels l’AMATRON 3, le CCI-100 ou l’AMAPAD. L’évolution technique de la fertilisation minérale est également marquée par les systèmes de capteurs qui saisissent en ligne les données les plus variées et peuvent piloter les systèmes de distribution complexes.